Le système auditif est constitué de quatre grandes parties : l'oreille externe, l'oreille moyenne, l'oreille interne et enfin le système nerveux auditif. L'intégrité fonctionnelle de cet ensemble est primordiale pour maintenir une excellente audition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'oreille externe:

 

  Constituée du pavillon auditif et du conduit auditif externe, elle a pour rôle de capter les sons de l'environnement, les amplifier et les transmettre à l'oreille moyenne.

L'oreille moyenne:

 

  Elle regroupe le tympan et les osselets (ou chaine ossiculaire). L'oreille moyenne permet et facilite le passage du son de l'oreille externe à l'oreille interne. En effet, lorsque le son parvient au tympan,  il met en vibration la chaîne ossiculaire qui à son tour transmet la vibration à l'oreille interne.

L'oreille interne:

 

  Elle se compose de deux structures étroitement liées : le vestibule qui intervient dans la gestion de l'équilibre et la cochlée qui est le réel organe de l'audition. Celui-ci est constitué de cellules sensorielles (appelées cellules ciliées) dont le rôle est de transformer la vibration, engendrée par le son, en influx nerveux.

Le système nerveux auditif:

 

  Une fois que la cochlée a émis un influx nerveux, celui-ci transite le long des voies nerveuses auditives. Lors de ce trajet, le message électrique est décodé (son fort, faible, grave, aigu,...) pour donner à terme une sensation auditive.